REVOLUTION. PROCES DE LOUIS XVI. Très important…

Lot 64
2 000 - 3 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

REVOLUTION. PROCES DE LOUIS XVI. Très important…

REVOLUTION. PROCES DE LOUIS XVI. Très important ensemble de 331 pièces imprimées par ordre de la Convention, enjoignant à chaque député de donner son opinion quant au procès du Roi, puis quant à sa condamnation éventuelle, ou sa libération. Toutes sont imprimées par l’Imprimerie Nationale, à la fin de l’année 1792, exactement entre le 10 Decembre et le 26 Décembre 1792, date du plaidoyer des défenseurs du roi Louis XVI, en particulier de Sèze. Elles sont ici réunies en 4 volumes in-8°, reliés en demi-basane brune jaspée de l’époque. LISTE DES CONVENTIONNELS PAR ORDRE D’IMPRESSION : Premier volume : ROBESPIERRE (Augustin), ROBESPIERRE (Maximilien), Thomas PAYNE (sic) (né sujet britannique, s’enflamme pour la guerre d’indépendance américaine, revient en Angleterre où il n’est pas attendu, vient en France et se prend d’intérêt pour la révolution dès ses débuts, au point d’être élu député du Pas-de-Calais, vote contre la mort du Roi, et propose d’exiler le Roi aux Etats-Unis, 8pp), BEZARD, ROGER-DUCOS, GREGOIRE (l’abbé), SAINT-JUST (Louis-Antoine de), Opinion et Discours COREN-FUSTIER (député de l’Ardèche ayant voté contre la mort du Roi), DARTIGOYTE, LAKANAL, MASSIEU, BRUNEL, MANUEL (Pierre, député de la Seine, deux opinions, l’une fort bien étayée), KERSAINT (Guy de), CAVAIGNAC, ROBERT (François, député de Paris), DELBREL, BAYLE (Moyse, député de Marseille), FAURE, (député de Haute-Loire), BALLAND, DESCAMPS, MEAULLE, SERGENT (député de Paris, les deux opinions), LESTERPT-BEAUVAIS, FABRE-EGLANTINE (sic), FINOT, CHENIER (Marie-Joseph), POINTE (Noël, armurier de Saint-Etienne) Opinion, 4pp, et Discours, 6pp, THIBAUDEAU, ROUX, MICHET (député de Rhône-et-Loire), DELCHER (député de Haute-Loire), BOURBOTTE, CHALES, TALLIEN, (député de Seine-et-Oise), BOILLEAU, LONGCHAMP, DELEYRE, GIRARD (Antoine, député de Narbonne), Opinion et Discours, ENGERRAND, MERCIER (Louis-Sébastien, l’auteur bien connu des Tableaux de Paris, député de Seine-et-Oise qui s’opposa à la mort du Roi), BAUDOT, SERRE (Joseph, député des Hautes-Alpes opposé à la condamnation du Roi), HENTZ, DUFRICHE-VALAZE, CALES, Rapports et Décrets présentés par LOUVET, GASTON, MANUEL (cf supra), GUILLERMIN, PROST, POULTIER, ROY, MILHAUD (député du Cantal, l’un des conventionnels les plus agressifs et acharnés à la condamnation du Roi), NIOCHE, Discours et Opinion, SECONDS, SALMON, ASSELIN, DUBOIS-CRANCE, DARTIGOYTE, FABRE, BILLAUD-VARENNE (député de Paris), LEJEUNE, FOUCHE (qui dès la première phrase, prononce l’arrêt de mort du Roi…), REYNAUD (député de a Haute-Loire), DUMONT, BEAUVAIS (député de Paris), SAINT-ANDRE, Opinion et Discours, BLUTEL, BO, MONMAYOU, DUGUE D’ASSE, LABOISSIERE, PRESSAVIN (député de Rhône-et-Loire), MAZADE, LAVICOMTERIE, ENLART, MARAT (…« L’Ami du Peuple »), GENEVOIS, BARBAROUX, GUILLERMIN (Réfutation des objections de SALLES et VERGNIAUD), CLOOTS, GELIN et BAUDOT (Motifs contre l’appel au peuple), LECOINTRE, LEQUINIO, MAURE, ICHON, RAMEL (« Que doit faire la convention… ?), BUZOT. Soit 95 pièces (petite galerie de vers marginale sur une dizaine de feuillets). Deuxième volume : SALLE, DUGUE D’ASSE (dont la 1ère Opinion figure dans le Premier volume), PHILIPPEAUX, ROUZET, VERNIER, PETIT, VIENNET, GARRAN, RIFFARD-SAINT-MARTIN (député de l’Ardèche, et plus particulièrement d’Annonay et du Vivarais, il vota contre la mort du Roi, ; il rédige pendant ces années de trouble, un très intéressant journal et n’hésite pas dans ses lettres, de décrire à ses correspondants la situation qu’il rencontre à Paris), GUYTON, BALLA, CHASSET (député de Rhône-et-Loire), PELLISSIER, THIBAULT, FOCKEDEY, LOISEAU, ROUSSEL, PETIT, PERSONNE, GAMON (député de l’Ardèche, tendance radicale), BELLEGARDE, DESMOULINS (Camille, député de Paris, Discours sur le procès de Louis XVI), VERGNIAUD, GENSONNE, SALLE (deuxième Opinion), RABAUT (RABAUT-SAINT-ETIENNE, député de l’Aube, originaire de Nîmes, grand ami de Grégoire, avec lequel il voulait « réconcilier les religions »), ASSELIN (deuxième Opinion), FAURE, BAYLE (deuxième Opinion), BRISSOT, CONTE, ROUZT (deuxième Opinion), RIVAUD, ICHON (deuxième Opinion), PEPIN, LABOISSIERE, BOUSQUET, BERTRAND, DURAND-MAILLANE, SERRE (Joseph, député modéré des Hautes-Alpes, adversaire résolu et sourageux de la condamnation à mort du Roi, deux Opinions), MONT-GILBERT, BEFFROY, MENNESSON (député ième Opinion modéré des Ardennes, opposé à la condamnation à mort du Roi), CASENAVE (député des Basses-Pyrénées), ASSELIN (troisième Opinion), BIROTEAU, ALBOUYS, BERTUCAT, BAUDIN (député modéré des Ardennes), BRIEZ, MAREY, SAVARY, FAUCHET, QUINETTE, GUADET, MARC, LECOINTE-PUYRAVEAU (deux Opinions), RICORD, BERGOEING, ANTHOINE, CASSANYES, BRIEZ (deuxième Opinion). Soit 62 pièces (infime galerie de vers marginale sur trois feuillets). Troisième volume : DECHEZEAUX, Proçès-verbal de la séance, présidée par BARERE, du mardi 11 Décembre 1792, véritable acte d’accusation, MEAULLE, BOUQUIER, MAILHE (Rapport et projet de décret…), OUDOT, VADIER, GUIOT, DARTIGOYTE (Opinion… sur la question « Louis peut-il être jugé ? »), NIOCHE, PAGANEL, REVEILLERE-LEPAUX (« Louis peut-il etre jugé ? …je précise que cela est aussi juste en principe que nécessaire en saine politique… »), MELLINET, JULIEN, BRIVAL, RICORD, BIROTTEAU, CARRA, LECLERC, BAILLE (député de Marseille), LINDET (Attentats et crimes de Louis…), AZEMA, RAFFRON, DUVAL, QUINETTE, BOURDON, TURREAU, DELAPLANCHE, ROBERT (Suite de l’Opinion…), GUFFROY, BONNESOEUR-BOURGINIERE, PORTIEZ, ROBERT (Opinion), BARAILON, LACOSTE, POULTIER, PINET Aîné, PENIERES, BERLIER, LOUVET, GUFFROY, LECARPENTIER, BOISSET, LAVICOMTERIE, FAYAU, CARRA (député de la Saône-et-Loire), PETION, élu maire de Paris en 1791 et démissionnaire en Septembre 1792 alors qu’il vient d’être élu député d’Eure-et-Loire (Opinion du citoyen Pétion sur le Roi : « je demande que Louis soit déclaré coupable, que Louis soit condamné à mort, et que ce décret soit envoyé à la ratification des assemblées primaires » 19pp), PROST, BONNESOEUR-BOURGINIERE (Opinion sur la condamnation de Louis XVI), CHAZAL, PERARD, THIBAUDEAU, FERROUX, MONT-GILBERT, PETITJEAN (député de l’Allier), BESSON, BEZARD, THURIOT, DUCOS, VADIER, BOURDON, LA REVELLIERE-LEPEAUX (théophilanthrope très actif jusqu’en 1793…), GARNIER (26pp, mal foliotées), LOUCHET (deuxième Opinion), AUDOIN, DUBIGNON, RIBET, DROUET (« c’est avec l’accent de la douleur… », l’homme de Varennes fut élu député, siégea avec la Montagne, vota contre l’appel au peuple, pour la mort du Roi et contre le sursis, 6pp), LEQUINIO (député du Morbihan, s’est signalé par son intransigeance… en Vendée et à Rochefort), SEVESTRE, PRUNELLE, DEBRY (député de l’Aisne, régicide), THIRION, LOUCHET, LEPELETIER (Louis-Michel Le Pelletier, marquis de Saint-Fargeau, devenu par son bon vouloir Michel Lepeletier, régicide, fut assassiné le 20 Janvier, veille de la mort du Roi, 11pp), JULLIEN AUDOIN, DESMOULINS (Camille, Opinion sur le jugement de Louis XVI, 10pp), Discours du citoyen français, député de la Somme…, FOURMY, DULAURE, RUDEL, LECOINTE-PUYRAVEAU, DELEYRE, PETION (Discours sur l’affaire du Roi « je demande donc, au nom de toutes les lois, au nom du salut public, que Louis XVI soit jugé pour tous les délits personnels qu’il a commis ! »). Soit 85 pièces, essentiellement des discours à charge.

Quatrième volume : NECKER (Importantes « Réflexions présentées à la Nation Française sur le proçès intenté à Louis XVI », 32 pp), GARNIER, CAMUS, GIRAULT, DAUNOU, PEMARTIN (député des Basses-Pyrénées, opposé à la condamnation à mort du Roi, puis aux excès de la Terreur), NEVEU, GARILHE (député de l’ Ardèche), COUHEY (député des Vosges), DESACY, DANDENAC, RABAUT-SAINT-ETIENNE (deuxième Opinion), MERCIER (Louis-Sébastien, deuxième Opinion), BAUDIN (deuxième Opinion), BARERE (député desHautes-Pyrénées), ALBOUYS (deuxième Opinion), SEGUIN, COLAUD-LA-SALCETTE, DUMONT (député du Calvados), LAMBERT, LAFON, MENNESSON (dernière Opinion, toute de modération), DURAND-MAILLANE, VIQUY, BALLAND, BORDAS (deux Opinions), IZOARD (député des Hautes-Alpes), DELAMARRE, CASENAVE (deuxième Opinion), SOULIGNAC, VARDON, WANDELAINCOURT (député de la Haute-Marne), CREUZE-LA-TOUCHE (député de la Vienne), GOUDELIN, GENEVOIS (deuxième Opinion), MORISSON (député de la Vendée, partisan du banissement du Roi), CONDORCET (député de Paris, puis député de l’Aisne, partisan de la condamnation du Roi aux.. Galères), FAUCHET, Thomas PAYNE (sic) (10 pp, cf supra), BANCAL, LOUVET (deuxième Opinion), DEBRY, DUFRICHE-VALAZE (deuxième Opinion), CHEVALIER (député de la Sarthe), DUSAULX (député modéré de Paris), JARY, CHAILLON, CADROY, PEMARTIN (deuxième Opinion), BECKER, PRUNELLE (député de l’Isère, partisan du banissement de Louis XVI et de sa famille), LEMARECHAL, POULLAIN-GRANDPREY, GUITER, MASUYER, BERNARD (Louis, député de l’Aveyron), CORBEL, BOISSY D’ANGLAS (député de l’Ardèche, vota pour le banissement du Roi et de sa famille), THOMAS (député de Paris), ROUZET (Avis définitif), DAUNOU, MORISSON (troisième Opinion), JOURDAN, GUITER (Discours), GLAIZAL (député de l’Ardèche, vota la mort du Roi), BARAILON (Réflexions, puis Considérations, 2 fasc.), DUCHASTEL, DELAHAYE, BODIN, DELECLOY, FAURE, BRIVAL, PERSONNE (deuxième Opinion), BARROT, RAMEAU (Just, député de la Côte-d’Or, virulent opposant à la condamnation du Roi), LANJUINAIS, GAUDIN, PORCHER-LISSAUNAY, DEBOURGES, MEYNARD, THOMAS (Supplément à l’Opinion…), CAPPIN, MAREC (Supplément à l’Opinion…), CAMBACERES (député de l’Hérault), BAILLY, LAURAGAIS (Résumé des Discours prononcés à la convention nationale), HARMAND (député de la Meuse), FERAUD, POTTIER (député d’Indre-et-Loire), MALESHERBES - de SEZE - TRONCHET (deux Observations, des Défenseurs de Louis, dont la très rare Défense de Louis prononcée à la barre de la convention nationale, le Mercredi 26 Décembre 1792, 8pp et 47 pp), DINGE (Antoine, mort en 1832, victime du choléra à Paris. Cet érudit était bibliothécaire du prine de Condé, fut élu député et siégea parmi les députés (très) modérés. Opposé à la condamnation à mort du Roi, il prononça un discours d’une grande élévation et proposa l’exil), Testament de Louis XVI (8pp), Appel nominal… des 16 et 17 Janvier 1793…, sur cette question : « quelle peine doit-on infliger à Louis ? » (43pp, dans lesquels sont cités tous les députés et la décision de chacun), Appels nominaux faits dans les séances des 15 et 19 Janvier 1793, sur ces trois questions : « Louis est-il coupable… ?, Le jugement… sera-t-il soumis à la ratification du peuple ?, Y aura-t-il un sursis à l’exécution du décret qui condamne Louis… ? » (71pp). Soit 89 pièces, et les Observations pour la défense de Louis XVI, par ses trois défenseurs, l’important Discours de Dingé, lAppel nominal des 16 et 17 Janvier, les Appels nominaux des 15 et 19 Janvier 1793.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue